SPIE ICS et Mitel modernisent le parc téléphonique de la ville de Marseille

Ville de de marseille

La Ville de Marseille souhaitait renouveler l’ensemble de son système de téléphonie en adoptant une démarche en deux temps : 

  • une migration à iso-fonctionnalité d’abord,
  • l’ajout progressif de services de communications unifiées ensuite. 

Mitel et son partenaire SPIE ICS ont installé une solution robuste et évolutive, qui a permis à la commune de moderniser son parc téléphonique et de faire face à l’afflux d’appels
entrant lors de la crise sanitaire.

La Ville de Marseille a pu bénéficier d’un accompagnement efficace et personnalisé de la part de Mitel et de SPIE ICS, assurant l’ingénierie du projet.
“Les équipes techniques de SPIE ICS sont très bien formées aux solutions Mitel et ont fourni une assistance technique de haut niveau dès que cela a été nécessaire. Nous avons rencontré des difficultés d’adaptation à notre environnement, ce qui a nécessité l’intervention de spécialistes. Nous avons senti que les équipes mobilisées disposaient des ressources nécessaires pour réaliser des analyses approfondies des problèmes techniques qui pouvaient se poser.”, confie Marc Cachau-Herreillat, Architecte de Systèmes d’Information de la Ville de Marseille.

De l’originalité dans la simplicité

La cité phocéenne est hautement satisfaite du système installé par Mitel et SPIE ICS, qui lui a fait bénéficier de tous les avantages liés à la téléphonie sur IP et lui a permis d’assurer son rôle auprès du public à des moments critiques. « Le système téléphonique de Mitel s’est avéré très robuste. Il a absorbé des volumes de trafic extrêmement élevés, notamment en périodes de Covid-19, lors desquelles nous avons pu mettre en place des groupes d’appel avec du personnel en très grand effectif pour répondre aux interrogations de la population, détaille l’architecte des systèmes d’information. Nous sommes confiants quant à la capacité de la solution à soutenir ce type de démarche à l’avenir. »

L’un des objectifs de la ville était de construire une téléphonie totalement intégrée à son système d’information, un applicatif parmi d’autres. De ce point de vue, Marc Cachau-Herreillat estime que la mission a été remplie. Il cite par exemple la fonction de configuration de profils et le service d’annuaire, parfaitement interopérables.